Acteurs, Robert Redford -

Robert Redford - The Sundance Kid

Né le 18 août 1937, le robuste et fringant Robert Redford a été l'une des plus grandes stars du cinéma des années 1970. Bien que sa présence à l'écran soit devenue de plus en plus rare au cours des années suivantes, il est resté une force puissante de l'industrie du cinéma en tant que réalisateur récompensé par un Academy Award et en tant que champion très visible du cinéma indépendant américain.

Robert Redford

Un voyage en Europe et des débuts à Broadway

Né Charles Robert Redford Jr. le 18 août 1937 à Santa Monica, en Californie, il a fréquenté l'université du Colorado grâce à une bourse de base-ball. Après avoir passé un an comme ouvrier pétrolier, il voyage en Europe, vivant la vie de peintre à Paris.

À son retour aux États-Unis, Redford s'installe à New York pour poursuivre une carrière d'acteur et, en 1959, fait ses débuts à Broadway avec un petit rôle dans La Tête à l'envers. Des rôles plus importants et meilleurs dans des productions comme The Highest Tree, Little Moon of Alban et Un Dimanche à New York ont suivi, ainsi que plusieurs apparitions à la télévision.

Robert Redford en 1997

Robert Redford en 1997 - Par John Mathew Smith [CC BY-SA 2.0]

Un début de carrière difficile

En 1962, il a fait ses débuts au cinéma dans le drame anti-guerre La guerre est aussi une chasse de Terry et Dennis Sanders. Cependant, il a joué un rôle de premier plan dans la production de Pieds nus dans le parc à Broadway en 1963, qui a propulsé Redford sur le devant de la scène et lui a ouvert la porte d'Hollywood, où il a joué en 1965 dans les productions consécutives de Situation désespérée, mais pas sérieuse et Daisy Clover.

Un an plus tard, il revient dans La Poursuite impitoyable et Propriété interdite, mais comme ses films précédents, ils ont tous deux échoué au box-office. Il lui a été proposé un rôle dans Qui a peur de Virginia Woolf ? de Mike Nichols, mais Redford l'a refusé et a ensuite passé plusieurs mois à se détendre en Espagne.

Son retour à Hollywood s'est accompagné d'une offre de co-vedette avec Jane Fonda dans une adaptation cinématographique de Pieds nus dans le parc, sortie en 1967, qui a reçu de bonnes critiques et a été encore mieux accueillie par le public. Cependant, Redford a ensuite transmis à la fois Le Lauréat et Rosemary's Baby pour jouer dans un western intitulé Blue. Juste une semaine avant le tournage, il s'est retiré du projet, ce qui a entraîné une série de poursuites et une longue période d'inactivité.

La révélation avec Butch Cassidy et le Kid

Avec un seul succès à son actif et un passé de choix de carrière douteux, il a été considéré comme une proposition risquée par de nombreux producteurs. Puis, en 1969, il a joué avec Paul Newman le rôle de Butch Cassidy et le Kid, un western révisionniste à succès qui a propulsé Redford au niveau de superstar.

Butch Cassidy et le Kid

Photo lors du tournage du film américain Butch Cassidy et le Kid (1970) avec George Roy Hill et William R. Edmondson. Par Bskaat  [CC BY-SA 4.0]

 

Cependant, ses suites - Willie Boy (1969) et La Descente infernale - n'ont pas réussi à se connecter, et après les échecs ultérieurs de L'Ultime Randonnée (1971) et de Les Quatre Malfrats (1972), de nombreux observateurs de l'industrie étaient prêts à le radier.

Redford, l'enfant prodige du cinéma

Les films Votez McKay et Jeremiah Johnson (1972) se sont cependant tous deux nettement améliorés, et avec le mélodrame romantique Nos plus belles années (1973) de Sydney Pollack, avec Barbra Streisand, l'éclat de l'enfant prodige Redford a été restauré.

Retrouvez la plus large sélection de chapeaux de cowboy 🏜

Chapeaux de cowboy en cuir

L'Arnaque

La même année, il retrouve Newman et le réalisateur de Butch Cassidy, George Roy Hill, pour L'Arnaque, un film de capes de l'époque de la dépression qui lui vaut sept Oscars, dont celui du meilleur film. Combiné à ses résultats financiers impressionnants, il a renforcé la nouvelle stature de mégastar de Redford, et il a été élu meilleur film du box-office d'Hollywood.

Gatsby le Magnifique

Le projet suivant de Redford le place dans le rôle titre de l'adaptation de Gatsby le Magnifique du réalisateur Jack Clayton en 1974 ; il reste également dans le milieu du film des années 1920 pour son effort ultérieur, La Kermesse des Aigles en 1975. Plus tard dans la même année, il a joué dans le thriller Les Trois Jours du Condor.

Les Hommes du président

Il fait ensuite le portrait du journaliste du Washington Post Bob Woodward dans Les Hommes du président en 1976, la dramatisation magistrale par Alan J. Pakula de l'enquête sur le cambriolage du Watergate. En plus d'offrir l'une de ses meilleures performances à ce jour dans le film, Redford a également été producteur après avoir acheté les droits du livre du même nom de Woodward et Carl Bernstein.

Robert Redford : réalisateur et acteur

Le film Un pont trop loin (1977) a suivi avant que Redford ne prenne une pause de deux ans à l'écran. Il ne refait surface qu'en 1979 avec Le Cavalier électrique, suivi un an plus tard par Brubaker.

Des gens comme les autres

En 1980, il fait également ses débuts en tant que réalisateur dans le drame familial Des gens comme les autres, qui remporte quatre Oscars, dont ceux du meilleur film, de la meilleure réalisation et du meilleur acteur dans un second rôle (pour Timothy Hutton). À cette époque, l'intérêt de Redford pour le métier d'acteur était clairement en déclin ; il a quitté Le Verdict (un rôle principal à l'époque par Newman) et n'est pas réapparu devant la caméra pendant quatre ans.

Optez pour l'élégance avec les ceintures de cowboy The Western Shop 🤠

Ceintures cowboy 

Mais lorsqu'il revient finalement dans Le Meilleur en 1984, il est accueilli avec enthousiasme par le public, et avec Out of Africa en 1985, il est au centre d'un film qui remporte huit Oscars, dont celui du meilleur film, avec sa co-star Meryl Streep. Le film de 1986, L'Affaire Chelsea Deardon, en revanche, a été à la fois commercial et critique, et dans son sillage, Redford est revenu sur la chaise du réalisateur avec Milagro de 1988.

Et au milieu coule une rivière

En plus de la narration du documentaire de 1989 intitulé To Protect Mother Earth - l'une des nombreuses activités environnementales auxquelles son nom a été associé - Redford a de nouveau été absent de l'écran pendant plusieurs années avant de revenir à La Havane dans les années 1990. Les Experts ont suivi en 1992, mais son effort le plus significatif cette année-là a été son troisième travail de réalisateur, le très acclamé Et au milieu coule une rivière.

Riviere Montana

Une rivière dans le Montana [CC BY-SA 2.0]

Quiz Show

En 1993, Redford a réalisé son plus grand succès au box-office depuis un certain temps avec la proposition indécente tant discutée. En 1994, il a suivi avec Quiz Show, un examen pointu des scandales des jeux télévisés des années 1950, que de nombreux critiques ont considéré comme son tour de force le plus accompli à ce jour.

L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Après le drame romantique Personnel et confidentiel en 1996, il a commencé à travailler sur son adaptation du roman à succès de Nicholas Evans, L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. En 2000, le cinéaste est de retour derrière la caméra en tant que réalisateur et producteur de La Légende de Bagger Vance.

 

Le mélange sentimental de fantaisie et d'inspiration du film a fait mouche auprès du public, et Redford s'est ensuite remis à jouer des rôles dans Le Dernier Château et Spy Game : Jeu d'espions l'année suivante. Bien que Le Dernier Château n'ait suscité qu'une réaction mitigée de la part du public et de la critique, les fans étaient néanmoins prêts à voir l'acteur chevronné partager l'écran avec sa vedette Brad Pitt dans le très attendu Spy Game : Jeu d'espions.

En 2004, il a joué le rôle principal, aux côtés d'Helen Mirren et de Willem Dafoe, dans L'Enlèvement ; il a joué une victime d'enlèvement traînée dans les bois sous la menace d'une arme. Le film a suscité des réactions mitigées ; certains critiques l'ont qualifié de brillant, tandis que d'autres l'ont jugé moyen.

En 2005, Redford a joué avec Morgan Freeman et Jennifer Lopez dans le film de Lasse Hallstrom, Une vie inachevée.

Le Sundance Institute et le festival annuel du film de Sundance

En plus de son travail d'acteur et de réalisateur, Redford a également contribué à l'amélioration de l'industrie du cinéma en fondant le Sundance Institute, une organisation principalement consacrée à la promotion du cinéma indépendant américain.

Au début des années 90, le festival annuel du film de Sundance, qui se tient dans la minuscule communauté de Park City, dans l'Utah, est devenu l'un des principaux festivals internationaux, avec la réputation d'être une importante rampe de lancement pour les jeunes talents.

Sundance Film Festival

Le succès de ce festival s'est traduit par la création de la chaîne câblée Sundance Channel, un réseau qui se consacre également à la promotion et à la diffusion de films indépendants ; Redford a également prévu un circuit de cinémas d'art et d'essai portant le nom de Sundance.

Retrouvez le livre Cowboys avec la préface de Robert Redford.

Livre cowboys


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés