Acteurs, Franco Nero, Jack Palance, Réalisateurs, Sergio Corbucci, Tomás Milián -

Franco Nero - L'éternel Django

Né en 1941 à San Prospero, en Italie, Franco Nero, de son vrai nom Francesco Sparanero, est un acteur, réalisateur, producteur et scénariste italien, notamment rendu célèbre pour ses rôles dans différents westerns reconnus sur la scène internationale.

Suite à de courtes études à la Faculté d'économie et de commerce, Franco Nero fait ses débuts dans le Piccolo Teatro de Milan. Il tourne dans son premier film en 1962 et dans "Les Forcenés", son premier western spaghetti en 1965. En 1966, il joue dans les westerns "Texas adios" et "Le Temps du massacre", mais c'est bien cette année-là que Franco Nero va faire sa réelle apparition au grand public, avec le célèbre "Django" de Sergio Corbucci.

 Franco Nero

Franco Nero - L'éternel Django

"Django" rencontre un énorme succès et gagne la réputation d'être l'un des westerns les plus violents jamais tournés. Franco Nero y interprète alors Django, un cowboy solitaire arrivant avec un cercueil dans un village à la frontière mexicaine. Deux bandes rivales, celle du major confédéré Jackson et celle du général mexicain Rodriguez, terrorisent alors ce village.

 

Suite à ce succès international, Franco Nero joue deux années plus tard dans "El mercenario" également réalisé par Sergio Corbucci. Il incarne alors le Capitaine Sergei Kowalski, dit "le Polack", réputé pour ses qualités de tireur, dans un rôle de mercenaire. La même année il tourne dans le western de Luigi Bazzoni : "L'Homme, l'orgueil et la vengeance".

Après avoir joué dans plusieurs films de guerre et de genre dramatiques, il retourne dans l'univers du western spaghetti aux côtés de Jack Palance, Fernando Rey et Tomás Milián en 1970 avec "Companeros", toujours réalisé par Sergio Corbucci. Franco Nero incarne alors Yodlaf Peterson dit "le Suédois", un trafiquant d'armes qui souhaite prendre part à la guérilla, ayant besoin du Professeur Xantos (joué par Fernando Rey) pour ouvrir le coffre de la banque où est entreposé de l'argent : il décide donc de le faire évader…

 

En 1971, Franco Nero tourne dans le western "Et vive la révolution" de Duccio Tessari. C'est seulement cinq années plus tard, qu'il reprend un rôle dans un western, avec "Keoma" d'Enzo G. Castellari. Il incarne alors le personnage de Kéoma, un indien métis libre et rebelle, parti combattre avec les confédérés. Lorsqu'il retourne dans son village d'enfance, il le trouve ravagé, sous la domination d'un riche propriétaire. Il décide alors de faire justice.

 

C'est en 1987 que Franco Nero va reprendre le rôle de Django dans le western spaghetti de Nello Rossati : "Django 2 : Le grand retour ". Au Mexique, le cavalier solitaire Django, devenu moine, est alors de retour après le kidnapping de sa fille.

C'est seulement en 2012 dans le très connu western de Quentin Tarantino "Django Unchained" que Franco Nero va faire son retour dans cet univers. Il apparaît alors dans le rôle d'Amerigo Vassepi, un propriétaire d'esclaves italien. C'est jusqu'à aujourd'hui son dernier western. Il projette cependant de réincarner Django dans "Django Lives!", une suite pour "Django 2".

Actuellement, Franco Nero est encore très actif, à la télévision ou au cinéma dans des rôles secondaires. Il est considéré comme l'un des meilleurs et des plus grands acteurs du western européen encore vivant. Il a été récompensé du David di Donatello du meilleur acteur en 1968, pour son rôle dans le film "La Mafia fait la loi".

Retrouvez le style de Franco Nero dans notre boutique de western :

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés