Anthony Quinn, Bud Spencer, Clint Eastwood, Eli Wallach, Ennio Morricone, Franco Nero, Jack Palance, John Wayne, Réalisateurs, Robert Mitchum, Sergio Corbucci, Sergio Leone, Terence Hill, Tomás Milián -

Sergio Corbucci - Le père de Django

Né en 1926 à Rome, Sergio Corbucci est un réalisateur et scénariste italien principalement reconnu pour avoir tourné de nombreux péplums, films policiers et westerns spaghettis. Au cours de sa carrière il réalise quelques chefs-d'œuvre du cinéma et du genre western. Il fait également jouer de nombreuses stars derrière ses caméras telles que Franco Nero, Johnny Hallyday, Anthony Quinn, Terence Hill ou encore Bud Spencer. Ennio Morricone compose même dans plusieurs de ses films, pour le plus grand plaisir des amateurs de musique de western.

Après avoir été diplômé de sciences économiques, Corbucci travaille en tant que journaliste avant de travailler pour Roberto Rossellini, l’un des réalisateurs les plus importants du cinéma néoréaliste italien. En 1951, il réalise son premier film avec "Salvate mia figlia". Il débute ainsi sa carrière avec de nombreux films dramatiques avant de basculer sur des comédies et des péplums. C'est treize années après la sortie de son premier film que Sergio Corbucci réalisera son premier western.

 Sergio Corbucci

Sergio Corbucci - Le père de Django

C'est donc en 1964, que Sergio Corbucci réalise le western "Massacre au Grand Canyon". Il fait notamment jouer dans ce film le frère de Robert Mitchum, James Mitchum. La même année il tourne "Le Justicier du Minnesota".

Deux années plus tard il se révèle au monde du western spaghetti avec le très célèbre "Django". Il rencontre un énorme succès et gagne la réputation d'être l'un des westerns les plus violents jamais tournés. Franco Nero y interprète alors Django, un cowboy solitaire arrivant avec un cercueil dans un village à la frontière mexicaine. Deux bandes rivales, celle du major confédéré Jackson et celle du général mexicain Rodriguez, terrorisent alors ce village. 

De nombreux réalisateurs reprendront le personnage de Django, le dernier en liste étant Quentin Tarantino avec Django Unchained.

 

La même année, Sergio Corbucci réalise deux autres westerns : "Ringo au pistolet d'or" et "Navajo Joe". En 1967, il continue le genre spaghetti en tournant "Les Cruels" et "Cible mouvante". L'année suivante il se fait remarquer avec "Le Grand Silence". Dans ce film, il met en scène Jean-Louis Trintignant dans le rôle de Silence, un pistolero muet chargé de venger une veuve contre des paysans et bûcherons devenus hors la loi pour survivre.

En 1968, il fait revenir Franco Nero derrière ses caméras dans "El mercenario". Ce dernier incarne alors le Capitaine Sergei Kowalski, dit "le Polack", réputé pour ses qualités de tireur, dans un rôle de mercenaire. La même année, il tourne "Le Spécialiste" en faisant jouer Johnny Hallyday dans le rôle d'Hud Dixon, le spécialiste le plus redouté de l'Ouest.

 

L'année suivante, Corbucci tourne l'un de ses films les plus connus aujourd'hui : "Compañeros". Il fait jouer Franco Nero, Tomás Milián, Fernando Rey et Jack Palance. Durant la Révolution mexicaine, le Professeur Xantos joué par Fernando Rey est prisonnier des Américains. Yodlaf Peterson (Franco Nero), un trafiquant d'armes qui souhaite prendre part à la guérilla, a besoin de lui pour ouvrir le coffre de la banque où est entreposé l'argent: il décide donc de le faire évader.

 

En 1972, Sergio Corbucci poursuit le genre western spaghetti avec le film "Far West Story" et "Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ?" avec comme compositeur le fameux compositeur Ennio Morricone.

C'est au tour d'Eli Wallach de jouer pour Sergio Corbucci en 1975. En effet, dans "Le Blanc, le Jaune et le Noir" l'acteur ayant si bien interprété le rôle du truand dans le chef-d'œuvre de Sergio Leone "Le Bon, la Brute et le Truand" se retrouve aux côtés de Tomás Milián dans le rôle du shérif Edward Gideon.

Sergio Corbucci - Le Blanc, le Jaune et le Noir

Affiche du western Le Blanc, le Jaune et le Noir

Durant plus d'une dizaine d'années, Corbucci délaisse le western pour s'adonner à de nombreuses comédies. Il fait alors jouer la fameuse paire Terence Hill - Bud Spencer à de multiples reprises.

C'est en 1987 qu'il reprend les rênes d'un dernier western spaghetti avec "Django 2". Le cavalier solitaire Django, toujours interprété par Franco Nero est devenu moine. Il est alors de retour après le kidnapping de sa fille. Cette suite officielle de "Django" marque alors la fin des films de westerns tournés par Sergio Corbucci.

 

"Ford avait John Wayne, Leone, Clint Eastwood et moi Franco Nero" - Sergio Corbucci

Retrouvez les plus belles toiles de western dans notre boutique :

Chapeaux de Western

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés