Acteurs, Burt Lancaster, Henry Hathaway, Howard Hawks, John Ford, John Wayne, Katharine Hepburn -

Katharine Hepburn - La plus grande actrice de légende

Née le 12 mai 1907 à Hartford, Connecticut, Katharine Hepburn est une actrice américaine faisant partie des grandes légendes hollywoodiennes principalement reconnues pour ses rôles dans des comédies et les westerns. Katharine Hepburn est classée par l'American Film Institute comme la "plus grande actrice de légende du cinéma américain".

Katharine Hepburn abandonne ses études à l'âge de 19 ans pour rejoindre une compagnie théâtrale. Après avoir échoué à Broadway au débute de sa vingtaine, la future actrice persiste et obtient son premier succès toujours dans le quartier de Theater District en 1931. C'est en 1932 qu'elle tourne dans son premier film, "Héritage" réalisé par George Cukor. 

Katharine Hepburn

Katharine Hepburn va incarner les nouvelles héroïnes de l’écran : indépendantes et actives, affirmant leur personnalité propre, non pas dans la sécurité du mariage, mais dans la volonté d’agir de façon égale, sinon supérieure, à celle d’un homme.

Très vite, tous les producteurs, réalisateurs et vedettes, vont tomber sous son charme et seront les victimes de son caractère. Elle devient l'amante du milliardaire Howard Hughes dans les années 40.

L'actrice américaine tourne ainsi derrière les caméras de George Stevens, John Ford ou encore Howard Hawks durant les années trente. C'est en 1947, que Katharine tourne dans son premier western, avec "Le Maître de la prairie" d'Elia Kazan. Elle joue aux côtés de Spencer Tracy et Robert Walker dans ce western dramatique mêlant vie au ranch et adultère.

 

Une dizaine d'années plus tard, en 1956, l'actrice se révèle de nouveau dans le genre western avec le film "Le Faiseur de pluie" de Joseph Anthony. Le film est l'adaptation à l'écran d'une pièce à succès. Cette œuvre fait une nouvelle fois référence à la vie dans un ranch tout en ajoutant une touche romantique. Burt Lancaster et Katharine Hepburn y forment alors un duo remarquable.

Chapeau de paille cowboy femme

En 1975, elle constitue un truculent duo avec John Wayne avec son second rôle dans le western "Une bible et un fusil" de Stuart Millar. Ce long métrage faisant suite au célèbre "Cent dollars pour un shérif" du cinéaste Henry Hathaway, met en scène ces deux acteurs de légende à la poursuite d'un chariot d'explosif volé par des malfaiteurs. Une unique collaboration entre John Wayne et Katharine Hepburn marquée par un succès exaltant. Ce film marque par ailleurs le dernier western tourné par la réalisatrice.

 

Katharine Hepburn est récompensée par l'oscar de la meilleure actrice à quatre reprises et reçoit la nomination aux oscars à huit autres reprises, sans toutefois remporter la récompense. Ceci reste un record inégalé en 2019. Elle est par ailleurs nommée à quatre reprises aux Golden Globe Awards. L'actrice américaine reçoit également la coupe Volpi de la meilleure actrice en 1934. 

Elle est nommée à plusieurs reprises pour le British Academy Film Award (BAFTA) de la meilleure actrice étrangère et est distinguée du BAFTA de la meilleure actrice à trois reprises. En France elle remporte le prix d'interprétation féminine du festival de Cannes en 1962.

En plus de l'American Movie Awards, Katharine Hepburn a été nommée par l'American Film Institute "plus grande actrice de légende du cinéma américain" et a reçu le prix Geoffrey Beene du Conseil des créateurs de mode américains.

 

Bien que les quatre oscars de sa carrière, glanés sur une cinquantaine d'années et sur douze nominations, fassent d'elle la comédienne la plus récompensée dans la catégorie de la meilleure actrice, elle ne se déplace jamais pour les accepter au cours des différentes cérémonies, davantage par désintérêt que par boycott.

L'actrice américaine est également très connue en dehors des westerns. En effet, ses rôles dans "La Femme de l'année", dans "Le Lion en hiver" (1968), dans "La Maison du lac" (1981) ou encore dans "L'Odyssée de l'African Queen" sont de véritables succès.

On la retrouve également dans "Le Lion en hiver" d'Anthony Harvey, "Gloire éphémère" (Morning Glory) de Lowell Sherman et "Devine qui vient dîner..." de Stanley Kramer. En 1935, elle fait grand impression avec "Sylvia Scarlett" ou encore "L'Impossible Monsieur Bébé" d’Howard Hawks aux côtés de Cary Grant. En 1957 elle joue dans "Une femme de tête" de Walter Lang et en 1959 Soudain l’été dernier de Joseph L. Mankiewicz.

Dans les années 1990, Katharine Hepburn a développé une maladie neurologique progressive, ce qui ne l'a pas empêchée de mener une vie active dans sa ville natale du Connecticut et même de jouer des rôles choisis. 

Son dernier rôle dans un film hollywoodien remonte à 1994, plus de 60 ans après ses débuts mémorables dans l'art dramatique "Héritage". Katharine Hepburn est morte le 29 juin 2003, à l'âge de 96 ans, dans la maison où elle avait grandi. "La vie est dure", a-t-elle dit un jour. "Après tout, elle vous tue."

 Katharine Hepburn - Film

Spencer Tracy et Katharine Hepburn dans "La Femme de l'année"

Katharine Hepburn a offert de nouvelles perspectives sur sa personnalité et les rôles qu'elle a joués sur scène et à l'écran dans son autobiographie, publiée après sa retraite. Elle y souligne l'influence importante de sa famille intellectuelle et la proximité qu'elle entretient avec ses frères et sœurs et leurs enfants.

Katharine Hepburn ne s'est jamais conformée à l'image traditionnelle de la star, mais il ne fait aucun doute qu'elle était une super star en tant qu'actrice au cinéma, sur scène et à la télévision. Femme indépendante et forte d'esprit, elle a vécu sa vie et sa carrière à sa guise. Ce faisant, elle a diverti, ravi et excité des millions de personnes, et ce, sans compromettre ses convictions.

Retrouvez le style de Katharine Hepburn dans notre boutique de western :

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés