Acteurs, Clint Eastwood, Sergio Leone, Tony Anthony -

Tony Anthony - L'étranger

Né en 1937 à Clarksburg, en Virginie-Occidentale, aux États-Unis, Tony Anthony est un acteur, producteur, réalisateur et scénariste, principalement connu pour ses rôles dans des westerns spaghetti.

Il commence dans le domaine du cinéma avec son ami Saul Swimmer, Anthony et Peter Gayle, en réalisant le court-métrage pour enfants d'une demi-heure "The Boy Who Owned a Melephant". Le film remporte une feuille d'or au festival international du film pour enfants de Venise. Anthony se rend ensuite en Italie pour filmer "Wounds of Hunger" et "La ragazza in prestito".

 Tony Anthony

Tony Anthony - L'étranger

Tony Anthony se trouve alors en Europe lorsque les westerns spaghetti de Sergio Leone établissent des records au box-office, alors que ces derniers n'étaient pas encore sortis en Amérique. Il décide alors de discuter avec un actionnaire important de Metro-Goldwyn-Mayer, au sujet de la sortie d'un western spaghetti, pour lequel il avait joué le rôle principal, aux États-Unis.

Le film qu'ils sortirent était "Un dollar entre les dents", réalisé par Luigi Vanzi. Il met en vedette Anthony dans le rôle de l'étranger, un antihéros maniant un fusil de chasse qui aide un groupe de bandits mexicains à voler de l'or à l'armée américaine et aux fédéraux. Sorti par MGM pour concurrencer la trilogie du dollar de la United Artists' mettant en vedette Clint Eastwood. 

 

Ce western est à toute surprise un succès qui donne alors naissance à trois suites dans lesquelles Anthony reprend son rôle de l'étranger, avec "Un homme, un cheval et un pistolet" en 1967, "Le cavalier et le samouraï" en 1968 et "Pendez-le par les pieds" en 1975.

Avec ces films, certains pensent que le personnage d'Anthony n'est pas le héros occidental typique des spaghettis. L'étranger est un cowboy vulnérable et sournois, avec un sens de l'humour sardonique. Tony Anthony lui-même décrit l'Étranger comme "un sale cow-boy des mines de charbon". Il déclarera plus tard que le troisième film de l'étranger était son meilleur et a déploré les coupures que MGM lui a faites. 

 

Tony Anthony poursuit les westerns en 1971, avec "Blindman". Il joue aux côtés de Ringo Starr, l'ancien Beatles, le rôle d'un tireur d'élite aveugle engagé pour escorter 50 épouses jusqu'à leur mari.

 

Dix années plus tard, il retourne dans son dernier western en tant qu'acteur avec "La vengeance impitoyable" de Ferdinando Baldi. Anthony incarne alors H.H. Hart un braqueur de banques ayant perdu sa femme à cause de kidnappeurs le jour de leur mariage. Échangée comme prostituée par le méchant Gene Quintano, H.H. Hart court contre la montre pour retrouver sa femme, avec l'aide d'un prédicateur écossais.

Il termine sa carrière en 1998, en tant que producteur du film télévisé "Un dollar pour un mort". Le film présente de nombreuses références visuelles et de personnages des films de Sergio Leone et autres, tels que : "Pour une poignée de dollars", "Le Bon, la Brute et le Truand", "Il était une fois dans l'Ouest", "La Horde sauvage" et "Butch Cassidy et le Kid".

 

Retrouvez le style de Tony Anthony dans notre boutique de western :

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés