Charles Bronson, Claudia Cardinale, Clint Eastwood, Ennio Morricone, Henry Fonda, Howard Hawks, James Coburn, Réalisateurs, Sergio Corbucci, Sergio Leone, Sergio Sollima, Terence Hill, Tonino Valerii -

Sergio Leone - Le père du western spaghetti

Né à Rome en 1929, Sergio Leone est un réalisateur et scénariste italien, notamment rendu célèbre par la réalisation de plusieurs classiques du western spaghetti. Bien qu'il n'ait pas reçu l'ovation des critiques de son vivant, il réussit à s'imposer parmi les grands réalisateurs, par sa mise en scène unique et novatrice, ainsi que l'utilisation de musique hors normes produites par son ami Ennio Morricone.

De nombreux réalisateurs célèbres, tels que Quentin Tarantino ou encore Howard Hawks affirment être influencés par ses chefs-d'œuvres. Leone étant considéré unanimement comme le « père » du western spaghetti, de nombreux réalisateurs ont essayé de reprendre sa marque : Duccio Tessari (Un pistolet pour Ringo), Sergio Corbucci (Django), Sergio Sollima (Colorado), Giuseppe Colizzi (La Colline des bottes).

 Sergio Leone

Sergio Leone - Le père du western spaghetti

Entre 1946 et 1962, Sergio Leone exerce le métier d'assistant-réalisateur dans de nombreux films de genre historiques. C'est en 1964 qu'il réalise son premier western en tant que réalisateur avec le western spaghetti célèbre "Pour une poignée de dollars". Ce film marquera le début de l'ère spaghetti Leone et de la fameuse "Trilogie du dollar" regroupant "Pour une poignée de dollars", "Et pour quelques dollars de plus" et "Le Bon, la Brute et le Truand".

C'est dans cette trilogie que Clint Eastwood va se faire connaitre sur le continent européen et connaitre une popularité unique dans l'univers du western. Ennio Morricone accompagnera ses films avec une bande-son dont il est le seul à avoir le secret.

Le troisième film de la trilogie, "Le Bon, la Brute et le Truand", va ainsi venir s'inscrire parmi les westerns les plus célèbres de l'histoire du cinéma et du western spaghetti. Les trois protagonistes surnommés tels que l'indique le titre du film, sont subitement transformés dans l'atmosphère d'un western. En effet, ces personnages n'existent pas dans un sens absolu, mais s'illustrent de façon inattendue, pour le plaisir le plus total du spectateur. Ainsi, l'assassin peut faire preuve d'un sublime altruisme, tandis que le bon est capable de tuer avec une indifférence totale.

Sergio Leone réalise deux ans plus tard un second chef-d'œuvre du western spaghetti avec le film "Il était une fois dans l'Ouest", toujours avec une musique composée par Ennio Morricone. Il met en scène Charles Bronson (L'homme à l'harmonica), Henry Fonda (Frank) et Claudia Cardinale (Jill McBain) dans un film dont l'action se passe lors de la conquête de l'Ouest américain. 

Sergio Leone met en scène différents personnages représentatifs des westerns classiques pour mieux les détourner, une fois de plus à la surprise et pour le plaisir du public. Cela étant, le film fût un échec commercial aux États-Unis, mais au contraire, un triomphe en Europe. Cette réalisation de Sergio Leone est souvent considérée comme l'un des plus grands films du cinéma mondial et un des plus influents du genre western.

 

Trois années plus tard, il réalise "Il était une fois la révolution" en mettant en scène Rod Steiger (pilleur de diligences) et James Coburn (spécialiste en explosifs), en plein cœur de la tourmente de la révolution mexicaine, pour braquer la banque de Mesa Verde.

Sergio Leone tourne ensuite avec Tonino Valerii "Mon nom est Personne" en 1973. Henry Fonda y interprète le rôle d'un héros vieillissant, souhaitant venger la mort de son frère Nevada Kid. Ce dernier rencontre alors un admirateur facétieux du nom de Personne, recherchant son amitié, interprété par Terence Hill. Cet inconnu veut voir son héros d'enfance accomplir un dernier exploit : affronter à lui tout seul La Horde Sauvage. Une page mémorable du western Spaghetti avec une réalisation de haute volée.

 

Deux années plus tard, Leone a produit un second western avec Terence Hill comme acteur dans le film "Un génie, deux associés, une cloche". Il reviendra tourner un dernier film en 1984 avec "Il était une fois en Amérique". Robert De Niro, James Woods et Elizabeth McGovern constitueront le casting principal de ce film se déroulant dans les années soixante aux États-Unis.

Sergio Leone reçoit de nombreuses récompenses suite à sa carrière remarquable. Il reçoit ainsi le David du meilleur réalisateur en 1972 pour "Il était une fois la révolution", le David « René Clair » en 1984, le meilleur film étranger et le ruban d'argent du meilleur réalisateur en 1985 pour "Il était une fois en Amérique". Il reçoit également la Noisette d'or en 1987 au festival du film de Giffoni. Enfin il est nominé pour le Golden Globe du meilleur réalisateur et pour le British Academy Film Award du meilleur réalisateur en 1985 pour "Il était une fois en Amérique".

 

Retrouvez les plus belles toiles de western dans notre boutique :

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions de réalisateurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés