Découverte -

Far West : tout savoir sur l'Ouest américain

Le Far West, aussi appelé l'Ouest américain ou Wild West (Ouest sauvage) en anglais, est une région de l'ouest des États-Unis. Cette région est particulièrement célèbre de par sa colonisation ayant durée quasiment un siècle, du milieu des années 1800 au début des années 1900, appelée la conquête de l'Ouest.

Le Far West est ainsi une région au mélange culturel et social sans précédent en Amérique, où se croisent des individus d'origines et d'horizon très différents. Ce mélange culturel donne alors lieu à des affrontements entre tribus amérindiennes et pionniers venus s'implanter sur leurs terres dans le but d'une vie meilleure. L'Amérique mythique est à jamais symbolisée, dans la mémoire des peuples, par des déserts rouges à perte de vue et des montagnes sculptées par l'érosion.

Paysage Far West

Où se trouve le Far West ?

Le Far West est défini par les états des Etats-Unis qui se trouvent dans la partie la plus occidentale qui comprend les états situés sur l'océan Pacifique tels que l'Oregon, la Californie et Washington. Le Far West peut également être défini comme les régions situées à l'ouest du fleuve Mississippi. Il désigne également les régions situées autour des États des montagnes Rocheuses.

En Amérique du Nord, l'Ouest des États-Unis ou l'Ouest américain est appelé le Far West. Au départ, la frontière occidentale était les Appalaches, mais avec le temps, la frontière s'est élargie vers l'ouest. La frontière occidentale a évolué vers l'ouest et les régions à l'ouest du Mississippi ont reçu le nom de "Far West".

Le Far West est reconnu pour ses paysages arides et semi-arides, en particulier dans le Sud-Ouest américain, la Sierra Nevada américaine et les montagnes Rocheuses. La côte ouest, les États éloignés d'Hawaï et de l'Alaska, le grand bassin et les montagnes Rocheuses figurent également parmi les États les plus à l'ouest dans le Bureau du recensement des États-Unis.

far west

Le Far West : histoire et colonisation

Après l'arrivée des premiers colons européens en Amérique, ces derniers ont commencé à se déplacer vers l'ouest, ce que l'on nomme alors la conquête de l'Ouest. Avec le temps, nombre d'entre eux ont franchi le Mississippi, encouragés par la promesse de prospérité. Du milieu des années 1800 au début des années 1900, il y a eu plusieurs vagues de colonisation dans l'Ouest américain. La première est la ruée vers l'or en Californie dans les années 1840, avec l'utilisation simultanée de la Piste de l'Oregon (Oregon Trail).

La seconde est l'appel du Manifest Destiny, l'idée que l'expansion vers l'Ouest américain était un droit américain et que cela était garanti. Alors que la colonisation de l'Ouest américain a commencé sérieusement dans les années 1840, la période la plus célèbre de l'histoire de la région, le Far West, a commencé en 1865 après la guerre de Sécession (guerre entre le Nord et le Sud des États-Unis entre 1861 et 1865) et s'est terminée en 1895.

L'achat de la Louisiane en 1803 a intensifié la migration américaine vers l'ouest qui était déjà bien engagée. La colonisation anglo-américaine au XVIIIe siècle avait été en grande partie confinée à la côte est. Elle fit ses plus audacieuses incursions là où les rivières permettaient un transport interne facile. En conséquence, les principaux centres de population de l'Amérique du Nord primitive étaient regroupés sur la côte ou le long de ses principales voies navigables intérieures.

En 1820, la population totale des États-Unis avait déjà atteint 9,6 millions d'habitants, dont 25 % vivaient à l'ouest des Appalaches, dans neuf nouveaux États et trois territoires.

Tableau Cowboy Solitaire

La piste de l'Oregon

La Piste de l'Oregon a été créé par les trappeurs au début des années 1800, mais dès les années 1840, il servait à transporter de grands groupes de colons à travers le pays. L'Oregon Trail a ensuite déviée, avec une autre route menant à Santa Fe. Certains historiens estiment qu'entre trois cent et quatre cent mille Américains ont utilisé les pistes de l'Oregon et de Santa Fe entre 1840 et 1868.

Bien que populaire, la Piste de l'Oregon pouvait être dangereuse. Les trains de chariots (chuck wagon), ou de très grands groupes de carrioles voyageant ensemble, pouvaient être confrontés à toute une série de problèmes. Ils pouvaient manquer de nourriture, avoir du mal à traverser les rivières, rencontrer le mauvais temps et tomber malades. À cette période, le chemin de fer était assez peu répandu.

Carte extraite de The Ox Team or the Old Oregon Trail 1852-1906 par Ezra Meeker

Le chariot Conestoga

Les chariots Conestoga, que l'on trouve le plus souvent pendant une période de 100 ans à partir de 1750, transportaient tout, de la farine aux fourrures, et sont devenus le symbole des voyages des colons vers la frontière occidentale.

La migration vers l'Ouest est devenue un élément central du mode de vie américain et pas moins des deux tiers de toutes les familles occidentales se déplaçaient chaque décennie. La route la plus efficace restait le long des voies navigables et l'accès à la Nouvelle-Orléans restait crucial pour l'économie occidentale et son implantation.

Tableau Peinture Cowboy

Cette croissance démographique et cette expansion géographique rapides provoquèrent de nombreux conflits. Les Amérindiens de l'Ouest résistent à l'intrusion américaine et font de nouvelles guerres au début du XIXe siècle. De plus, l'expansion de l'esclavage de plantation au-delà de la côte sud-est signifiait qu'un grand nombre d'esclaves étaient déplacés de force vers de nouveaux territoires.

Malgré ces coûts humains énormes, l'écrasante majorité des Américains blancs ont considéré l'expansion de l'Ouest comme une opportunité majeure. Pour eux, l'accès aux terres du Far West offrait la promesse de l'indépendance et de la prospérité à quiconque était prêt à affronter les difficultés de la vie à la frontière.

chariot Conestoga

Un chariot Conestoga au Nebraska

Les chemins de fer

Cependant, avec le développement des chemins de fer dans les années 1860, les gens ont profité des temps de parcours plus rapides.

En 1869, le premier chemin de fer transcontinental américain a été achevé. Cette ligne reliait le Far West à la côte Est. Comme la majorité des produits finis et des produits de la côte Est, les habitants de l'Ouest avaient plus facilement accès à ces produits. Mais avant l'achèvement de la ligne transcontinentale, de nombreuses lignes ferroviaires plus petites avaient déjà parsemé l'Amérique. Avec l'amélioration des technologies et l'ajout de dispositifs de sécurité, les chemins de fer sont devenus le moyen de transport préféré de nombreux colons qui se dirigeaient vers l'Ouest.

L'achèvement des chemins de fer vers l'Ouest après la guerre civile a ouvert de vastes zones de la région à la colonisation et au développement économique. Les colons blancs de l'Est ont traversé le Mississippi pour s'installer dans les mines, les fermes et les ranchs. Des colons afro-américains sont également venus du Sud profond vers l'Ouest, convaincus par les promoteurs des villes du Far West, entièrement noires que la prospérité pouvait y être trouvée. Les cheminots chinois s'ajoutèrent également à la diversité de la population de la région.

locomotive à vapeur

Une locomotive à vapeur, Colorado

La colonisation de l'Est a transformé les Grandes Plaines. Les immenses troupeaux de bisons d'Amérique qui parcouraient les plaines furent pratiquement anéantis, et les fermiers labourèrent les herbes naturelles pour y planter du blé et d'autres cultures. L'industrie du bétail a alors pris de l'importance, car le chemin de fer fournissait un moyen pratique pour amener le bétail au marché.

La ruée vers l'or

Ruée vers l'or

Attelage de vingt mules dans la vallée de la Mort

En 1848, John Sutter arrive en Californie, prêt à construire un empire du bois. Mais alors qu'il construit une scierie, son équipe fait une découverte inattendue. La rivière n'était pas seulement un endroit parfait pour leur scierie, elle contenait aussi de l'or. Sutter essaya de garder cette nouvelle secrète, mais en 1849, la nouvelle s'était répandue.

Les gens ont commencé à affluer en Californie pour s'enrichir, souvent par bateaux ou par chariots couverts. Malheureusement, beaucoup de gens qui se sont déplacés vers l'ouest pendant la ruée vers l'or n'ont pas trouvé la richesse. Le plus souvent, ce sont les propriétaires de magasins de nourriture et d'approvisionnement qui ont gagné le plus d'argent dans les camps d'or. La ruée vers l'or californienne a officiellement pris fin en 1855. Si certains sont retournés chez eux sur la côte Est, beaucoup sont restés.

Montres à gousset

L'essor de l'Amérique industrielle

La perte du bison et la croissance de la colonie blanche ont eu un impact considérable sur la vie des Amérindiens vivant dans l'Ouest. Dans les conflits qui en résultèrent, les Indiens d'Amérique, malgré des victoires occasionnelles, semblaient condamnés à la défaite par le nombre croissant de colons et la force militaire du gouvernement américain. Dans les années 1880, la plupart des Amérindiens avaient été confinés dans des réserves, souvent dans des régions de l'Ouest qui semblaient les moins désirables pour les colons blancs.

À la fin des années 1800, du pétrole est découvert dans le bassin de Los Angeles, dans d'autres régions de la Californie et au Texas. Une nouvelle rue vers l'or commence : la ruée vers l'or noir.

Production de pétrole

Production de pétrole en Californie

Mythe du cowboy et cinéma

Le cow-boy est devenu le symbole de l'Ouest à la fin du XIXe siècle, souvent représenté dans la culture populaire à travers les westerns comme une figure glamour ou héroïque. Le stéréotype du cowboy blanc héroïque est cependant loin d'être vrai. Les premiers cow-boys étaient des vaqueros espagnols, qui avaient introduit le bétail au Mexique des siècles plus tôt. Les cow-boys noirs étaient également des cavaliers. De plus, la vie du cow-boy était loin d'être glamour, impliquant de longues et dures heures de travail, de mauvaises conditions de vie et des difficultés économiques.

Le mythe du cow-boy n'est qu'un des nombreux mythes qui ont façonné notre vision du Far West à la fin du XIXe siècle. Récemment, certains historiens se sont détournés de la vision traditionnelle de l'Ouest comme une frontière, un "point de rencontre entre la civilisation et la sauvagerie". Ils ont commencé à écrire sur le Far West comme un carrefour de cultures, où divers groupes luttaient pour la propriété, le profit et la domination culturelle.

Chapeau cowboy

L'industrie cinématographique américaine, puis européenne, a réaliser de nombreux films mettant en avant, souvent de façon romancée, la vie des cowboys du Far West. On retrouve notamment le très célèbre western classique La prisonnière du désert du réalisateur John Ford mettant en avant la vie des gens "normaux" des contrées de l'Ouest.

Le cinéaste Sam Peckinpah, a préféré pour sa part dépeindre le Far West tel qu'un monde violant, où les valeurs d'antant tendent à disparaitre. Sergio Leone à choisi de mette en avant l'Ouest américain de manière peut-être plus éloignée de la réalité, ses personnages vivant principalement d'espoir dans un monde sans lois.

On retrouve de nombreux autres réalisateurs et producteurs mettant en avant l'univers de l'Ouest sous différentes formes, dont plus récemment un certain Quentin Tarantino qui tente de faire revivre le genre western.

Cowboys américains

Alors que l'Ouest est défini par de nombreuses occupations, le cow-boy américain est souvent utilisé comme une icône de la région, ici représentée par C. M. Russell.

Ces articles sont également susceptibles de vous intéresser :


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés