Acteurs, Claudia Cardinale, Clint Eastwood, Ennio Morricone, Gian Maria Volonté, Klaus Kinski, Lee Van Cleef, Mario Brega, Sergio Leone, Sergio Sollima -

Gian Maria Volonté - Le cowboy hors-la-loi

Né à Milan en 1933, Gian Maria Volonté est un acteur italien principalement connu pour ses rôles de méchants dans les westerns, mais également pour ses satires politiques dans le cinéma italien.

Après son enfance dans une famille bourgeoise, il décide de mener une vie bohème et rejoindre une troupe de théâtre. Il joue alors Shakespeare et Goldoni, avant de commencer le cinéma. Il tourne dans son premier film en 1960, aux côtés notamment de Claudia Cardinale. C'est seulement quatre années plus tard, qu'il joue dans son premier western.

Gian Maria Volonté

Biographie de Gian Maria Volonté

En 1964, Gian Maria Volonté tourne donc dans son premier western : le célèbre chef-d'œuvre de Sergio Leone "Pour une poignée de dollars" (1964). Il joue alors aux côtés de Clint Eastwood, Marianne Koch ou encore Mario Brega. Il incarne alors Ramon Rojo et fait face à l'homme sans nom.

L'année suivante il poursuit la trilogie du dollar avec le western spaghetti "Et pour quelques dollars de plus". Dans ce célèbre film du cinéaste Sergio Leone, il rencontre Lee Van Cleef, Mario Brega ou encore Klaus Kinski. Il se met alors dans la peau d'El Indio (l'Indien), un criminel cruel et psychopathe.

 

Volonté incarne Chuncho Munos dans le western "El Chuncho" réalisé par Damiano Damiani en 1966. Son personnage se trouve à mi-chemin entre le bandit et le rebelle révolutionnaire. Ce dernier attaque avec ses troupes un train de l'armée régulière dans lequel voyage un jeune Américain, qui leur prête alors main-forte lors de l'assaut. Ils s'allient alors pour vendre les armes…

Vous sentez-vous prêts à affronter le célèbre cowboy hors-la-loi ? N'oubliez pas votre chapeau western pour débuter votre duel avec sérénité.

Chapeaux western

La même année, Gian Maria intègre le tournage du long métrage "Le Dernier Face à face" du réalisateur Sergio Sollima, en compagnie de Tomás Milián, sous une composition d'Ennio Morricone. Il passe alors dans ce western d'un honnête enseignant à un hors-la-loi décidant de rejoindre la horde sauvage de Solomon “Beauregard” Bennet (Tomás Milián).

 

Ce film marque alors le dernier western de Gian Maria Volonté, celui-ci se consacrant principalement pour le restant de sa carrière dans des satires politiques. Il décroche notamment l'Oscar du meilleur film étranger avec "Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon" d'Elio Petri.

Il est à noter que l'acteur italien est également connu pour ses rôles dans des films hors western. On notera notamment sa prestation dans "Sacco et Vanzetti" de Giuliano Montaldo, "Un homme à brûler" des frères Taviani et de Valentino Orsini, "Le Terroriste" de Gianfranco De Bosio, ou encore "La Mort de Mario Ricci" de Claude Goretta.

Il est aussi connu pour avoir tourné dans de nombreux films de Francesco Rosi et également du réalisateur Elio Petri.

Dans sa vie personnelle, il était un activiste politique convaincu et connu pour ses opinions de gauche. La politique de Volonté semble être enracinée dans son éducation. Bien que né à Milan, il a été élevé à Turin. Son père, Mario, était un milicien fasciste qui a été arrêté pour avoir prétendument organisé le meurtre de quelques partisans. Il meurt dans l'attente de son procès, laissant sa famille face à la pauvreté. Dès lors, Volonté déteste les fascistes.

Volonté ne s'est pas excusé pour ses tendances politiques. Membre du parti communiste italien, il a été arrêté en 1971 lors d'une manifestation d'ouvriers en grève pour des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail. Il a aidé son ami et camarade communiste Oreste Scalzone à fuir le pays après avoir été condamné à 16 ans de prison sur la base d'accusations de terrorisme que Volonté jugeait fausses.

Il s'est présenté comme candidat du Parti démocratique de la gauche aux élections générales de 1992.

Compagnon de l'actrice italienne Carla Gravina pendant près de 10 ans, ils se sont rencontrés lorsqu'ils ont joué Roméo et Juliette au théâtre en 1960. Ces derniers ont eu une fille, Giovanna, née au début des années 1960.

"Pour moi, il y a la nécessité de comprendre le cinéma comme un moyen de communication de masse, ainsi que le théâtre et la télévision. Être acteur est une question de choix : soit on exprime les structures conservatrices de la société et on se contente d'être un robot aux mains du pouvoir, soit on essaie d'établir une relation révolutionnaire entre l'art et la vie." - Gian Maria Volonté

Il est décédé en 1994 d'une crise cardiaque lors d'un tournage en Grèce et a été enterré dans un petit cimetière de l'île sarde Isola della Maddalena.

Retrouvez le style de Gian Maria Volonté dans notre boutique de western :

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés