Acteurs, Bud Spencer, Burt Lancaster, Charles Bronson, Clint Eastwood, Eli Wallach, Franco Nero, Henry Fonda, Henry Hathaway, James Coburn, James Stewart, John Ford, John Sturges, John Wayne, Lee Van Cleef, Sergio Corbucci, Sergio Leone, Terence Hill -

Eli Wallach - Le truand

Eli Wallach, un nom qui résonne comme une légende dans l'univers du cinéma hollywoodien. Cet acteur polyvalent et talentueux a captivé le public pendant des décennies avec sa présence mémorable à l'écran.

Dans cet article, nous vous invitons à plonger dans la vie et la carrière fascinante d'Eli Wallach, à explorer ses débuts modestes, ses rôles emblématiques et son impact sur le monde du divertissement. Découvrez l'homme derrière les personnages mémorables et explorez l'héritage exceptionnel d'Eli Wallach dans le cinéma.

Les débuts de Wallach : de Brooklyn à Broadway

Né à Brooklyn en 1915 à New York, Eli Wallach est un acteur américain principalement connu dans le monde du western par son rôle de Tuco dans le film de Sergio Leone "Le Bon, la Brute et le Truand". Il a joué au cours de sa carrière avec de nombreux grands noms du cinéma, tels que Marilyn Monroe, Montgomery Clift, Clint Eastwood, Steve McQueen, Al Pacino, Jean-Paul Belmondo, Bourvil et bien d'autres encore.

Après avoir grandi à Brooklyn, il est diplômé à l'université du Texas et reçoit un master of Arts à New York. Suite à la Seconde Guerre mondiale, il débute sa carrière d'artiste dans un théâtre à Broadway. C'est une dizaine d'années plus tard, en 1956 qu'il va réaliser ses premiers pas au cinéma. Quatre années plus tard, il joue dans son premier western : le célèbre "Les Sept Mercenaires" du cinéaste John Sturges

Eli Wallach

L'étoile montante d'Hollywood : Wallach et les westerns

C'est ainsi qu'en 1960, Eli Herschel Wallach, malgré avoir joué dans seulement trois films, se retrouve dans le casting d'un des grands réalisateurs de western notamment, dans le tournage du du film "Les Sept Mercenaires". Ce dernier fait alors la rencontre de nombreux acteurs de westerns : Steve McQueen, Charles Bronson ou encore James Coburn. Dans ce film, il incarne Calvera, le chef de quarante bandits.

Il se fait remarquer l'année suivante dans le chef-d'œuvre "Les Désaxés" de John Huston. Clark Gable, Marilyn Monroe et Montgomery Clift décédant peut après le tournage, il reste le seul survivant des acteurs de ce long tournage considéré comme "maudit". Ce film sera tout de même un véritable propulseur pour sa carrière.

La Conquête de l'Ouest et au-delà : Wallach au sommet

En effet, l'année suivante c'est dans le très célèbre western d'Henry Hathaway, John Ford et George Marshall, "La Conquête de l'Ouest", qu'Eli Wallach s'invite dans le casting. Il rencontra ainsi des acteurs de western déjà très connu tels que James Stewart, John Wayne et Henry Fonda.

 

Eli Wallach reprend le genre western quatre années plus tard, dans l'un des plus grands chefs-d'œuvre de Sergio Leone considéré comme la quintessence du style spaghetti : "Le Bon, la Brute et le Truand". Il joue alors l'un des trois rôles principaux en incarnant Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez dit "le truand", sous la célèbre composition d'Ennio Morricone. Ce troisième film de la trilogie du dollar marquera à jamais la carrière de l'acteur.

Le Bon, la Brute et le Truand : une icône du cinéma

Il tourne aux côtés de Clint Eastwood "le bon" et de Lee Van Cleef "la brute". Ces personnages n'existent pas dans un sens absolu, mais s'illustrent de façon inattendue, pour le plaisir le plus total du spectateur. Ainsi, l'assassin peut faire preuve d'un sublime altruisme, tandis que le bon est capable de tuer avec une indifférence totale. 

Derniers pas dans l'ouest et héritage cinématographique

En 1968, Eli Wallach tourne aux côtés du célèbre duo italien, Terence Hill et Bud Spencer dans le western spaghetti de Giuseppe Colizzi, "Les Quatre de l'Ave Maria". Il incarne alors de rôle de Cacopoulos, un brigand à la poursuite de Cat Stevens et Hutch Bessy pour récupérer l'or de la banque d'El Paso.

L'année suivante, il joue dans le film de J. Lee Thompson, "L'Or de MacKenna" avant de reprendre le genre en 1975 dans le western spaghetti "Le Blanc, le Jaune et le Noir" de Sergio Corbucci. Ce film marque le dernier western de sa carrière bien qu'il continue à jouer dans de nombreux films les années suivantes. Il tournera notamment avec Franco Nero, Burt Lancaster, Al Pacino et jouera même sous les ordres de Clint Eastwood en 2003 dans "Mystic River".

Les récompenses et le legs d'Eli Wallach

Suite à sa carrière remarquable dans l'univers du western notamment, Eli Wallach reçoit plusieurs récompenses. Ainsi, en 1951, cet excellent acteur reçoit le Tony Award pour son rôle au théâtre dans "La Rose tatouée" de Tennessee Williams, en 1956 il est nominé aux Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour le film "Baby Doll" de Elia Kazan et en 2007 aux Emmy Award pour la série télévisée "Studio 60 on the Sunset Strip".

Un Oscar d'Honneur lui est remis en 2011 pour l'ensemble de sa carrière. À l'âge de 94 ans, on le retrouve encore derrière les caméras, avec le film "Wall Street : L'argent ne dort jamais" notamment. La mort d'Eli Wallach se produit à l'âge de 98 ans, le 24 juin 2014 .

En dehors des westerns, Eli Wallach est particulièrement reconnu pour ses rôles dans "Les Désaxés", "Le Cerveau", "Comment voler un million de dollars" (How to Steal a Million) et "Le Parrain 3". Pendant des décennies, Wallach a conquis ses fans en apportant humanité et humour à des rôles qui l'opposaient à des titans comme Clint Eastwood et Steve McQueen.

Eli Wallach est considéré comme l'un des plus grands acteurs de genre de l'histoire du cinéma. Sa carrière au cinéma, à la télévision et au théâtre s'étend sur plusieurs décennies, avec des rôles dans "Les sept mercenaires", "Les Désaxés" et "Le bon, la brute et le truand", et jusqu'en 2010 dans "Wall Street : Money Never Sleeps" et "The Ghost Writer", ce personnage unique dans le monde du showbusiness continue d'inspirer les conteurs d'aujourd'hui.

Résumé

Eli Wallach était un acteur américain. Il est né le 7 décembre 1915 à New York et est décédé le 24 juin 2014 dans la même ville. Il a commencé sa carrière sur scène dans les années 1940, et a ensuite fait ses débuts au cinéma dans les années 1950.

Il a joué dans de nombreux films tels que "Baby Doll" (1956), "Les Sept Mercenaires" (1960), "Les Désaxés" (1961), "Le Bon, la Brute et le Truand" (1966), "Le parrain: Partie III" (1990) et "Mystic River" (2003). Wallach a également joué dans de nombreuses pièces de théâtre à Broadway, remportant un Tony Award en 1951 pour sa performance dans "The Rose Tattoo".

Il a également reçu un Emmy Award en 1967 pour sa performance dans la série télévisée "Poison Ivy". Wallach était également connu pour son abondante carrière de théâtre de longue durée et sa capacité à jouer des rôles très variés, et il est considéré comme l'un des plus grands acteurs de sa génération.

Ceinture cowboy

FAQ

Q : Quels sont les débuts d'Eli Wallach dans le monde du cinéma ?
R : Eli Wallach a commencé sa carrière au théâtre, avant de faire ses débuts au cinéma dans le film "Baby Doll" en 1956. Sa performance dans ce film l'a catapulté vers la célébrité.

Q : Quels sont les rôles les plus célèbres d'Eli Wallach ?
R : Eli Wallach est célèbre pour ses rôles dans des films tels que "Les Sept Mercenaires" (The Magnificent Seven), "Le Bon, la Brute et le Truand" (The Good, the Bad and the Ugly), "La Horde sauvage" (The Wild Bunch) et "Le Parrain III" (The Godfather Part III).

Q : A-t-il remporté des prix pour ses performances au cinéma ?
R : Oui, Eli Wallach a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière, notamment un Tony Award pour ses performances sur scène et un prix spécial du Festival de Cannes pour l'ensemble de sa carrière.

Q : Quelle est sa contribution à l'industrie du théâtre ?
R : Eli Wallach a été un acteur de théâtre accompli et a joué dans de nombreuses pièces à Broadway. Sa carrière théâtrale a été saluée par la critique et le public.

Q : Quel est le secret de sa longévité dans l'industrie du divertissement ?
R : La longévité d'Eli Wallach dans l'industrie du divertissement s'explique par son talent exceptionnel, sa polyvalence en tant qu'acteur et sa passion pour son métier. Il a su s'adapter aux évolutions du cinéma et du théâtre au fil des décennies.

Q : Quand est décédé Eli Wallach et quel est son héritage dans l'industrie du divertissement ?
R : Eli Wallach est décédé le 24 juin 2014 à New York. Son héritage dans l'industrie du divertissement réside dans sa brillante carrière cinématographique et théâtrale, ainsi que dans son impact durable en tant qu'acteur de caractère apprécié et respecté.

Retrouvez le style d'Eli Wallach dans notre boutique de western :

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à partager et à nous dire dans les commentaires vos suggestions d'acteurs de westerns pour les prochains articles.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés